Les effets du tabac sur la santé

 

Arrêter de fumer, c'est réduire les risques de cancers broncho-pulmonaires ainsi que les maladies cardiovasculaires. C'est aussi préserver son entourage du tabagisme passif, et plus particulièrement les enfants qui sont très vulnérables.

 

Tabac 1https://ameli-cmd-front.damdy.com/index.php/player-preview-c031520c67f4fca7295d6b24c3d5af8f-512-288.html

 

Ob 49e648 tabac2?

 

Le tabac est responsable de plus de 8 cancers du poumon sur 10.

Le tabac est responsable de près de 70 % des cancers de la gorge, de la bouche, des les lèvres,

du larynx, de l'œsophage.

Le tabac est responsable de 50 % des cancers de la vessie.

 

**********

 

Autres cancers liés au tabac

 

Le tabac serait aussi impliqué dans le développement des cancers du foie, du pancréas, de l'estomac, du rein, du col de l'utérus, du sein, du côlon, de l'ovaire et de certaines leucémies. Soit, au total, 17 localisations différentes de cancers.

 

**********

 

Tabac et infections ORL

 

Le tabagisme, actif et passif, augmente l'intensité, la durée et la fréquence des crises d'asthme chez l'adulte et augmente le risque d'infections pulmonaires (bronchite, pneumonie).

 

Le tabagisme passif augmente également le risque :

- d'asthme chez l'enfant,

- d'asthme du nourrisson.

Le tabac augmente le risque de mort subite chez le bébé.

Les infections nez-gorge-oreilles (sinusite, angine,  rhinopharyngite, otite…) sont plus fréquentes chez les fumeurs actifs et chez les enfants soumis au tabagisme passif.

******

 

Evolution de notre santé après l'arrêt du tabac :

 

Après 20 minutes :

- La tension artérielle redevient normale

- Le pouls redevient normal

Après 8 heures :

- La quantité de nicotine et de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié

- L'oxygénation des cellules redevient normale

Après 24 heures :

- Le monoxyde de carbone est complètement éliminé de l'organisme

- Les poumons commencent à rejeter les résidus de fumée

Après 48 heures :

- La nicotine est complètement éliminée de l'organisme

- Les terminaisons nerveuses commencent à se régénérer

- L'odorat et le goût s'améliorent

 

Après 72 heures :

- Les bronches se relâchent, la respiration s'améliore

- La capacité pulmonaire revient

Entre 1 mois et 9 mois :

- Les poumons se régénèrent à hauteur de 30%

- La toux, la fatigue et l'essouflement commencent à disparaître

- La voix redevient plus claire

- Les cils vibratoires dans les poumons se régénèrent et l'organisme élimine le mucus, purifient les poumons et combat les infections de mieux en mieux

- Le corps reprend de l'énergie

Après 1 an :

- Le risque cardiovasculaire est réduit de moitié

- Le risque pour la femme de contracter un cancer du col de l'utérus redevient comparable à celui d'une femme n'ayant jamais fumé

Après 5 ans :

- Le risque de cancer de la bouche, de la gorge, et de l'oesophage diminue de moitié, tout comme le taux de mortalité lié au cancer du poumon

- Le risque d'accident vasculaire cérébral diminue et devient comparable à celui d'un non-fumeur

Après 10 ans :

- Le risque de mortalité lié au cancer du poumon est comparable à celui d'un non-fumeur

- Les cellules précancéreuses sont remplacées par des cellules saines

- Le risque de cancer de la bouche, de la gorge, de l'oesophage, de la vessie et du pancréas diminue

 Après 15 ans :

- Le risque d'accident coronarien est semblable à celui d'un non-fumeur.

 

*********

 

Tabac et dépendance

 

Le tabac crée une dépendance due aux effets de la nicotine. S'abtenir de fumer est un défi quotidien contre lequel nous ne pouvons lutter. Cette dépendance créee donc une perte de liberté.

 

Il existe trois types de dépendances.

 

1 - La dépendance physique au tabac :

La nicotine agit sur le système nerveux tout comme une drogue telle que l'héroïne. Quelques secondes après l'inhalation de la fumée de cigarette, elle produit une sensation de bien-être physique. Il est difficile de résister à cette tentation.

Les personnes qui commencent à fumer à l’adolescence ont un risque supérieur de devenir dépendant par rapport à celles qui commencent à l’âge adulte. Le tabagisme en début d’adolescence augmente également le risque d'apparition d’autres dépendances (Alcool, cannabis, etc.).

 

2 - La dépendance psychologique :

Fumer permet de diminuer son stress ou son anxiété, de surmonter ses émotions, de se stimuler, de se concentrer, etc. Cette dépendance est liée aux effets psychoactifs de la nicotine qui procure plaisir, détente, stimulation intellectuelle. La nicotine a aussi cette particularité d'agir comme un anxiolytique et un coupe-faim.

 

3 - La dépendance comportementale :

Fumer est souvent associé à un contexte, à des personnes, des situations ou des lieux... Le café et l'alcool décuplent l'envie et le plaisir de fumer. Quand on envisage d’arrêter, il est donc important de réfléchir à ce qui peut être fait pour éviter ces situations ou ces lieux, voire modifier ses relations, son environnement et ses habitudes.


D'autres personnes ont réussi à arrêter, alors pourquoi pas vous ?

 

*********

 

Test final 2

 

Pascal-Olivier Ouvrard

Hypnothérapeute en hypnose Ericksonienne et psychopraticien en thérapie cognitive et comportementale

 

Vous êtes sur la bonne voie avec l'hypnose!

Date de dernière mise à jour : 19/06/2021