Pascal-Olivier OUVRARD - Hypnothérapeute

Logo transparent gestion du poids

Vous avez essayé tous les régimes inimaginables ?

Vous reprenez vos kilos perdus au bout de quelques mois de privation intense,

vous êtes complexé(e) et vous n'en pouvez plus ?  Avant de vous tourner vers des méthodes radicales, essayer l'hypnose !

Ma méthode de travail consiste à dénouer les blocages psychologiques qui vous empêchent d'avancer.

La perte de poids peut être envisagée grâce à l'hypnose (au moins 6 séances sont nécessaires).

Il convient tout d'abord de déterminer les causes, et d'établir des objectifs selon la méthode SMART

Objectifs smart

L'anamnèse (histoire du consultant) permet de déterminer les causes du surpoids ou de l'obesité par un questionnaire adapté. Le suivi quant à lui va permettre de mesurer les avancées du consultant concernant sa perte de poids.

Pourquoi suis-je en surpoids ? compulsions alimentaires, ennui, tristesse, stress, motivation/résistance, image de soi négative, mauvaises habitudes alimentaires, manque d'activités sportives, hyperphagie boulimique......

N'hésistez pas à me contacter pour tout complément d'information.

L'indice de Masse Corporelle

L'indice de Masse Corporelle, plus communément appelé IMC permet d'évaluer le statut pondéral. Selon l'OMS, un IMC normal doit se situer entre 18,5 à 24,9

L’IMC reste néanmoins un indicateur utile et recommandé par les spécialistes.

 

Comment calculer votre IMC ?

L'indice de Masse Corporelle, plus communément appelé IMC, est calculé à partir de la taille et du poids selon la formule suivante :

IMC = poids en kg/taille² (en m)

Imc

Par exemple quel IMC pour 1m65 ?

Pour un poids de 68 kg et une taille de 1m65, l'I.M.C. sera de 25 kg/m² on se situera à la limite entre « normalité » et « surpoids » ou « surcharge pondérale ».

Il faut savoir que le calcul de l’indice de masse corporelle ne tient pas compte de la répartition des liquides. Par exemple en cas de rétention d’eau, il arrive que l’on constate une prise de poids rapide. Or, il ne s’agit pas de kilos liés à un excès alimentaire mais d’une variation transitoire du poids.

L'obésité et le surpoids

L'obésité (ou le surpoids) est due au stockage excessif de graisse dans le corps.

Elle résulte généralement d'un déséquilibre entre une activité physique insuffisante, une alimentation trop riche en calories. Cela peut aussi être lié à des maladies aux causes multiples (l'hérédité, la prise de médicaments, les facteurs hormonaux, l'arrêt du tabac, la consommation ou l'arrêt de l'alcool, les facteurs psychologiques, l'anxiété, la grossesse, les troubles du sommeil, la faible estime de soi, les habitudes et les croyances, les maladies,..).

L’obésité favorise l’apparition de nombreuses pathologies, dont le diabète de type 2, l’hypertension artérielle, l’athérosclérose, mais aussi les maladies du foie, les maladies rénales, maladies cardio-vasculaires et respiratoires, insommnies et même de nombreux cancers, en particulier du sein, de l’utérus ou encore du foie. Il faut en outre souligner le retentissement psychologique et social de l’obésité.

L'addiction au sucre

Le sucre, on l'adore mais c'est un véritable poison pour notre organisme dont la consommation excessive peut entrainer du surpoids, des problèmes d'insuline, de diabète, d'hypertension artérielle mais aussi des cancers...

Le facteur héréditaire

Sommes-nous égaux face à la prise de poids ?

Non malheureusement ! Il existe des familles de « minces » et des familles de « ronds », comme il y a des familles de grandes ou de petites tailles. Il est évident que les facteurs génétiques jouent un rôle dans le développement de certaines obésités.

Les facteurs psychologiques ou sociaux

De nombreux facteurs psychologiques ou sociaux peuvent jouer un rôle dans la constitution ou l’entretien de l’obésité :

- difficultés sociales (chômage, burn-out etc…) ou familiales (séparation, décès etc…)

- stress, deuil, dépression , anxiété

Les régimes

Le cercle vicieux des régimes trop restrictifs...

Plus on se prive, plus on « craque ». On se jette alors sur des aliments riches en calories (chocolat, gâteaux, biscuits apéritifs, saucisson, fromage…), on reprend du poids, on culpabilise… Les réactions sont alors variées, de la dépression aux comportements alimentaires impulsifs.

La prise de médicament

Certains médicament peuvent faire prendre du poids.

Avant d’attribuer une prise de poids à un médicament il faut avoir éliminé toutes les autres causes de prise de poids. Par exemple, avant d’affirmer « la pilule fait grossir », il faut analyser ce qui s’est passé au moment de cette prise de poids : changement d’alimentation, arrêt du sport, difficultés diverses… ?

Certains médicaments, plus que d’autres, peuvent contribuer à une prise de poids : certains antidépresseurs par exemple.

Images 4 poids

Autres causes possibles

La thyroïde

On l’accuse trop souvent d’être en cause dans le déclenchement de l’obésité. Dans quelques cas, une insuffisance thyroïdienne peut contribuer à une prise de poids, en particulier chez la femme d’une cinquantaine d’années. Le signe évocateur d’insuffisance thyroïdienne est la présence d’une lassitude, d’une fatigue tenace.

Les hormones

L’insuffisance thyroïdienne, les grossesses, la ménopause, sont des situations hormonales qui peuvent favoriser la prise de poids.

Le stress

Indiscutablement, le stress peut entraîner des prises de poids et aussi des pertes de poids : chacun réagit à sa manière. Le stress peut entraîner une prise de poids en favorisant des désordres du comportement alimentaire ou des modifications de la dépense énergétique.

La dépression

Généralement, la dépression fait perdre du poids.

Mais chez certaines personnes, la dépression peut entraîner une prise de poids par le biais de troubles du comportement alimentaire ou d’une diminution de l’activité physique.

Certains traitements antidépresseurs peuvent aussi entraîner une prise de poids.

L’arrêt du tabac

C’est une période à risque de prise de poids car nous avons tendance à compenser avec la nourriture et/ou des sucreries qui peuvent générer une prise de poids.

La grossesse

La prise de poids pendant la grossesse est normale. La prise de poids peut être plus importante chez certaines femmes et les kilos superflus difficiles à perdre après l'arrivée de bébé.

Le déséquilibre alimentaire

Les principales causes de déséquilibre alimentaire conduisant à l’obésité sont :

Une alimentation trop riche par exemple, la consommation excessive de matières grasses et/ou de sucre (par exemple l'huile hydrogénée présente dans les frites ou les viennoiseries), de boissons sucrées ou alcoolisées.

Les prises alimentaires en dehors des repas : les grignotages, les collations...

Les prises alimentaires déclenchées par les contrariétés, le stress, les émotions.

Le manque d'activité physique

L’activité physique est essentielle pour une bonne santé mais ça n'est pas toujours facile de se bouger... ce qui ne nous incite pas à perdre du poids...cela devient alors un cercle vicieux...Or malheureusement, nous sommes de plus en plus sédentaires notamment à cause des transports individuels, des ordinateurs, télévisions et autres consoles de jeux vidéo…

Quelques chiffres

En 2015, 54 % des hommes et 44 % des femmes sont en surpoids (notamment et de plus en plus dans les pays occidentaux)

Nous consommons en moyenne 35 kgs de sucre blanc raffiné par an en France (14 kgs de manière "volontaire" et 21 kgs "cachés" notamment dans les conserves et surgelés).

 

Bouton1 1 1

 

 

Date de dernière mise à jour : 11/02/2024

  • 8 votes. Moyenne 5 sur 5.