Se libérer de la dépression grâce à l'hypnose !


Dame lac

Définition :

D'après le Larousse, la dépression est un état pathologique marqué par une tristesse avec douleur morale, une perte de l'estime de soi, un ralentissement psychomoteur.

Nous pouvons tous vivre des émotions comme la colère, la tristesse ou la joie. Habituellement, nous sentons que nous contrôlons nos émotions et nous sommes capables de les gérer au quotidien.

Une personne atteinte de dépression ressent les émotions négatives plus intensément et durant plus longtemps que la plupart des gens. Elle a plus de mal à maîtriser ses émotions et peut avoir l’impression que sa vie se limite à une souffrance constante. La personne atteinte a ainsi de la difficulté à remplir ses obligations professionnelles, familiales et sociales.

Quelle thérapie ?

L'hypnothérapie est une thérapie brève très efficace pour reprogrammer les schémas de pensées, se libérer du poids émotionnel (tristesse, colère, culpabilité, honte...).

La thérapie cognitivo-comportementale est une thérapie brève qui peut être relativement efficace pour guérir d’une dépression souriante. En travaillant sur les schémas négatifs et les comportements que vous répétez inconsciemment, le thérapeute peut vous aider à en identifier l’origine et à les transformer pour agir et penser de manière plus positive.

Bon à savoir : L'hypnothérapie et la thérapie cognitive et comportementale peuvent s'associer afin d'accèlérer le processus.

N'attendez plus pour consulter. Prenez rapidement rendez-vous avec Votre hypnothérapeute pour échanger avec lui, il peut vous aider. 

Facteurs de risque :

La dépression n’a pas toujours une seule cause. Souvent, c’est une combinaison de plusieurs facteurs qui entraîne l’apparition des symptômes de la dépression.

Voici quelques-uns de ces facteurs : 

- l’hérédité. Par exemple, le fait que d’autres personnes de la famille sont ou ont été atteintes de la maladie ;

- certains moments de vie : adolescence, grossesse, accouchement (dépression post-partum)…

- les troubles anxieux, la maladie comme le cancer,

- certains facteurs sociaux : la présence de facteurs de stress dans la vie de la personne, comme le décès d’un être cher ou la perte d’un emploi; la consommation abusive d’alcool ou de drogues ou la dépendance à ces substances.

Quels sont les signes d’une dépression ?

Insomnie :

Toujours présente et caractéristique pour les dépressions, elle se présente comme une insomnie de réveil dans la nuit :

C’est souvent à ce moment que les idées noires apparaissent.
On leur oppose souvent l’hypersomnie. Il s’agit en fait dans les 2 cas d’un dérèglement de l’horloge biologique. C’est tout le cycle veille / sommeil qui est atteint.
L’insomnie reste cependant assez peu discriminante, elle existe dans presque toutes les maladies psychiatriques et les situations de souffrance psychologique.

Altération de la temporalité : 

Vous avez du mal à vous projeter dans l’avenir, cela vous renvoie à des idées mortifères. La jouissance de l’instant est inaccessible. Le passé, le souvenir des moments heureux ne vous sont plus d’aucun secours. Votre fenêtre de vie est étonnamment réduite à la semaine parfois à la journée qui suit. Vous vivez un temps interminable, dense, douloureux. « Cela n’en finit plus »...

Douleur et souffrance morale :

Qui a vécu la douleur d’un état dépressif ne l’oubliera jamais, ne la comparera à nulle autre. C’est une douleur sourde, profonde, permanente, que rien ne peut interrompre, ni le plaisir, ni les sentiments, ni la présence d’un proche.
Elle est indicible au sens littéral du terme, car, si la souffrance est un lieu commun de la nature humaine, la souffrance de l’état dépressif est indescriptible et incomparable à toute autre autant par son intensité que par sa nature. Elle vous laisse dans le terrible sentiment de ne jamais pouvoir être compris. Elle est si singulière qu’on pourrait la définir comme l’inverse d’une douleur de deuil.

Ruminations :

Les pensées douloureuses s’inscrivent en boucle dans votre esprit.
C’est un trou noir qui semble attirer à vous toutes les pensées négatives, toute la vie est interprétée dans un sens qui alimente votre souffrance. Vous avez perdu toute trace de dialogue intérieur celui qui a l’habitude, à la survenue d’une pensée négative, de venir opposer une pensée positive pour la contrebalancer.
Ce n’est pas seulement le lien avec les autres qui est perdu mais le lien avec vous-même. Ce mécanisme, ce schéma de pensée perdure souvent au delà de l’état dépressif lui-même, c’est bien pour cela que nous faisons presque systématiquement des thérapies cognitives même après la guérison de l’état dépressif. Ces ruminations sont la cause et la conséquence de la dépression. Il est avéré que les personnes sujettes aux ruminations ont beaucoup plus de chances de faire une dépression que les autres.

Culpabilité :

Vous êtes à la fois la victime d’une maladie, et vous vous sentez coupable, tant auprès de vos proches, que de vous-même qui n’arrivez pas à la réguler. Le monologue intérieur qui vous envahit est sans pitié, sans concession sans compassion. Ce signe n’est pas toujours présent, il est par contre très singulier de la dépression quand il existe. Nous sommes tous sujets à la culpabilité : c’est souvent la transgression d’une réalité sociale ou d’objectifs personnels. Pathologique, elle découle de la violation de règles irréalistes, et parfois même irréelles.

Troubles cognitifs :

Souvent confondus avec « la fatigue de la dépression », la perte de mémoire, les troubles de la conscience, les difficultés d’attention, l’incapacité de synthèse, et la fatigabilité des tâches habituelles constituent des signes en soi des troubles de l’humeur objectivables et mesurables. Ils sont souvent inauguraux des épisodes dépressifs.

Pensées suicidaires : 

La mort n’est pas quelque chose que vous souhaitez mais qui s’impose à vous.
Un envahissement contre lequel vous luttez. La chose peut à tout moment vous dépasser et vous vous sentez en danger. Réagissez immédiatement en vous adressant à votre médecin habituel, votre médecin psychiatre ou directement auprès des urgences psychiatriques les plus proches de chez vous.

Perte d'énergie – ralentissement psychomoteur :

Tous les gestes automatiques qui appartenaient à votre vie ordinaire sont devenus l’objet d’une lutte, d’un effort. Tout vous paraît une montagne. Ce n’est pas seulement une sensation de fatigue car l’étude des constantes telles que la température, la capacité d’efforts, sont objectivement diminuées. Ce n’est pas une simple sensation de fatigue mais une authentique diminution de votre métabolisme de base.
L’asthénie règne en maitre sur votre existence. Au réveil, vous appréhendez déjà les efforts de la journée à venir.

Perte d'appétit :

Une perte de poids significative et durable semble résister malgré tous vos efforts. Cela peut aller jusqu’au dégoût pour certains aliments ou l’arrêt de toute alimentation.

Perte de l'estime de soi :

Rien ne semble vous satisfaire, vos victoires, vos progrès, votre avancée dans la vie. Tout ce qui nous ferait plaisir, nous donnerait de l’assurance, de la confiance en nous , tout cela est rejeté et ne semble pas s’imprimer en votre faveur. Faute d’être humble, vous êtes dans le désintérêt de vous-même. La raison est simple: privé(e) de tout regard sur vous-même, vous êtes privé(e) de « l’estime de soi » et même vos réussites ne peuvent servir à votre construction de vie. Ce manque vous rend insatiable, dans une perpétuelle quête de plus, de l’après.
Ce désintérêt donnent parfois aux autres le sentiment de supériorité, de froideur, ils se trompent et vous en souffrez.

Perte de plaisir et de désir sexuel :

Vous voilà privé de vos plaisirs habituels mais plus encore du désir qui nous anime tous. C’est la quête, la satisfaction du désir qui anime toute notre vie. Privé(e) de ce moteur vous êtes perdu(e), sans but et culpabilisez de ne profiter de rien. De la sexualité, aux désirs les plus simples, tous les registres sont touchés et constituent une vraie souffrance, un signe important dans la dépression, bien qu’il existe dans beaucoup d’autres pathologies.

L’hypnose est une thérapie dite brève. Cette technique est utilisée dans de nombreux domaines et a déjà prouvé son efficacité.

vous êtes sur la bonne voie avec l'hypnose !

vous êtes sur la bonne voie avec l'hypnose !

Date de dernière mise à jour : 22/10/2022

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.