Hypnose & deuils

Images 6

Définition :

Le deuil est une période pendant laquelle est éprouvé un sentiment de tristesse et de douleur suite au décès d'un proche (parent, enfant, conjoint, ami(e)...), d'un animal ou d'une perte symbolique (perte d'emploi, séparation amoureuse...). Le deuil est considéré comme un processus psychologique "normal" durant lequel l'individu va passer plusieurs étapes parfois difficiles l'amenant à l'acceptation et à la résilience.

Quelles sont les principales étapes du deuil ?

1 – Le choc. ... 2 – Le Déni. ... 3 – La colère. ... 4 – La dépression et la tristesse. ... 5 – La résignation. ... 6 – L'acceptation. ... 7 – La reconstruction.

Le processus de deuil fonctionne comme un pendule. Parfois, on balance du côté de la colère, de la tristesse et de l’anxiété, et parfois, on s’éloigne de ces sentiments pour se rapprocher de l’apathie et du déni. Graduellement, ce mouvement de va-et-vient nous permet de composer avec les émotions et les pensées suscitées par la perte subie.

Le processus de deuil peut durer quelques jours, ou de nombreuses années, voire toute la vie. 

Les différentes formes de deuil :

- Le deuil anticipé : On a conscience que l'on va souffrir d'une perte imminente mais celle-ci n'est pas encore concrètisée.

- Le deuil absent : Les sentiments et émotions sont bloquées, l'individu agit comme si rien ne s'était passé. Il développe un mécanisme de déni car l'impact est si fort que la personne ne se sent pas capable de l'affronter. Le problème c'est que la douleur revient toujours sous forme d'irritabilité, d'anxiété ou de maladie physique.

- Le deuil pathologique : Le deuil pathologique est un état qui survient lorsque la personne endeuillée développe les symptômes d'une pathologie, physique ou psychologique qu'elle n'avait jamais manifestée jusque là.

Le deuil traumatique : On parle de deuil traumatique lorsque le décès d'un proche est soudain et brutal (accident, suicide, homicide...). En plus de la perte, les circonstances dans lesquels nous apprenons le décès, sont vécues comme un choc émotionnel et traumatique intense, entraînant stupéfaction et sidération ainsi que des troubles post traumatiques parfois importants (fatigue, dépression, épuisement professionnel, insomnies, douleur ou maladies...).

- Le deuil périnatal : On parle de deuil périnatal lorsque des parents perdent un bébé entre 22 semaines d'aménorrhée et le 7e jour après la naissance d'après l'OMS, mais la réalité est bien plus complexe puisque la mort intervient à un instant destiné à l'arrivée de la vie et là aussi peut engendrer un choc traumatique important, suivant les situations et causes du décès.

- Le deuil animalier : La perte d'un animal de compagnie peut être particulièrement douloureux surtout lorsqu'il est soudain. 

- Le deuil amoureux : La séparation peut être vécue comme un grand choc émotionnel, un sentiment de rejet ou d'abandon. Il réveille alors d'autres blessures plus profondes toutes aussi insupportables.

Le processus de deuil est une reconstruction psychique, il est donc normal de vouloir se repositionner dans sa vie suite à un choc intense et se réapproprier celle-ci.

Après avoir "encaissé" le choc initial causé par la perte de quelqu’un ou de quelque chose, il est possible que votre perception de vous-même, vos convictions et vos valeurs changent. Vous vous poserez peut-être alors des questions comme « Qui suis-je maintenant ? » ou « Qu’est-ce que je vais faire maintenant ? ». 

Pourquoi est il important de faire son deuil ?

Le deuil nous apprend à donner un sens à l’épreuve que nous vivons.

Lorsque nous perdons quelque chose ou quelqu’un, nos convictions ou les attentes que nous avions de la vie peuvent être ébranlées.

Le deuil nous aide à nous réadapter à notre nouvel environnement malgré l’absence, ainsi qu’à réévaluer nos convictions dans ce nouvel environnement. Avec le temps, le deuil peut nous aider à transformer ou à réaffirmer notre sentiment d’appartenance au monde. Cela nous permet d’évoluer tout en préservant nos relations existantes, ainsi qu’en créant de nouveaux liens.

Si vous vivez un deuil et avez besoin d'aide ou tout simplement le désir de passer à autre chose n'hésitez pas à me contacter.

 

Le processus de deuil

Processus de deuil

Quelles solutions ?

L'hypnothérapie est une thérapie brève qui, en plus de la libération par la parole, va permettre de travailler sur les causes, les chocs traumatiques, émotionnels liés à la disparition, ainsi que sur le deuil en lui-même. Puisque les circonstances de la vie amènent parfois à ne pas pouvoir faire son deuil, l'hypnose va permettre de réaliser celui-ci, d'accélérer le processus, de mettre un terme au cercle vicieux et d'accèder plus rapidement à l'acceptation.

Que travaillerons-nous en hypnothérapie ?

Signes émotionnels et signes physiques : tristesse, DépressionInsomnies, Solitude, Fatigue, Désespoir, AnxiétéColère, Culpabilité...

Symptômes physiques inexplicablesNostalgie, Isolement social, phobie socialeEstime de soi affaiblie, Perte de confiance en soi...

Exprimer son chagrin en séance d'hypnothérapie :

Certains de vos proches peuvent vous dire des choses comme « Reprends-toi ! » ou « Tu es fort(e), il faut passer à autre chose maintenant ». Peut-être que ces personnes ne comprennent pas ce qu’est le deuil ou qu’elles sont mal à l’aise et ne savent pas quoi dire pour vous consoler.

L'hypnothérapie permet d'exprimer son chagrin et sa tristesse sans avoir la crainte d'être jugé. L'écoute, l'empathie et l'échange permettent d'extérioriser ses ressentis, ses émotions propre à chacun et d'entamer le processus de deuil sereinement.

Elle permet également la prépararation au décès d'un proche et l'accompagnement de l'aidant qui émotionellement peut être en grande détresse. 

Le deuil chez l'enfant

Il n’est pas facile de parler de la mort avec un enfant. Il s’agit d’un concept flou pour lui durant la petite enfance. Sa compréhension de la mort évolue d’ailleurs en même temps que progresse son développement intellectuel. Pour l’aider à comprendre ce qu’est réellement la mort, il est recommandé d’aborder ce sujet avec l’enfant avant même qu’un décès survienne dans son entourage.

À la suite d’un décès, l’enfant peut avoir différentes réactions : avoir de la peine et pleurer, refuser la mort de la personne décédée, ressentir de la colère envers la personne décédée, se sentir coupable ou abandonné, présenter peu ou trop de réactions, démontrer des réactions d’amour ou même de soulagement.

Votre enfant, tout comme vous, vivra différentes émotions. Peu importe sa réaction, ne le tenez pas éloigné de ce qui se passe. Il a lui aussi besoin de vivre son deuil.

Il est possible que sa réaction ne soit pas apparente à l’annonce de la mort. Il peut avoir besoin de digérer cette information d’abord. Certains enfants vont poser de nombreuses questions. Lorsque les parents sont très émotifs relativement au décès, ces enfants peuvent toutefois se tourner vers une autre personne de confiance (ex. : enseignant ou éducateur) pour obtenir des réponses à leurs questions.

Parler de la mort avec votre enfant peut ne pas être facile, surtout si vous êtes vous-même affecté par le deuil. Votre enfant a toutefois besoin de se sentir rassuré et soutenu. Voici quelques conseils pour l’accompagner dans ces moments difficiles :

Nommez vos émotions et parlez-en avec lui. Il comprendra que ces émotions sont normales, qu’elles font partie de la vie et du deuil à vivre. Il se sentira proche de vous et il saura qu’il a le droit de vivre ces émotions, lui aussi.

Restez à l’écoute. Encouragez votre enfant à s’exprimer, à mettre des mots sur ce qu’il ressent. 

S’il veut participer au rituel de deuil, laissez-le libre de le faire. Conservez une routine, autant que possible. Essayez d’apporter le moins de grands changements possible à sa vie quotidienne afin de le rassurerNe lui mentez pas. 

Demandez de l’aide, au besoin, pour vous et pour votre enfant. Demandez le soutien d’une personne de confiance et n’hésitez pas à consulter un professionnel. 

N'hésitez pas à me contacter pour toutes questions.

Images 1

Vous êtes sur la bonne voie avec l'hypnose !

vous êtes sur la bonne voie avec l'hypnose !

Date de dernière mise à jour : 27/10/2022

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.