Guerir depression soigner

Hypnose et dépression

Définition : qu'est ce que la dépression ?

La dépression est un trouble de l'humeur qui se caractérise par une profonde tristesse, un désespoir, un manque de désir de vivre, un repli sur soi, une perte d'intérêts et de motivation pour les activités de tous les jours, un changement de comportement et un ralentissement psychique et moteur qui peuvent conduire dans les cas les plus extrêmes au suicide. 

Dépression ou déprime : les différences ?

Tout le monde a connu un jour un épisode de déprimes, lié à l'hiver, au mauvais temps, à un moment de découragement. La dépression va bien au delà du trouble dépressif. La tristesse et l'abattement consécutifs à un deuil par exemple peut entraîner un état de dépression, la souffrance de la perte étant tellement intense. A l'inverse des sentiments passagers de mélancolie et des pertes d'enthousiasme ne forment pas nécessairement une dépression, mais plutôt une simple phase de déprime appelée à disparaître spontanément.

Etat dépressif

L'état dépressif est un trouble psychologique qui pourrait se traduire par une baisse de l'humeur, un désintérêt pour des activités habituellement sources de plaisir et peut également avoir un impact sur le sommeil et l'alimentation.

Dépression chronique

Quand la dépression se poursuit pendant au moins deux ans, on parle de dépression chronique. Elle peut être soignée par une hypnothérapie.

Dépression réactionnelle

La dépression réactionnelle est une forme de dépression causée par un événement marquant ou une pression psychique excessive. Ce peut être consécutif à un deuil, un accident, un problème professionnel… Les personnes en dépression réactionnelle sont sujettes aux pleurs intempestifs, à des troubles du sommeil et présentent les symptômes d'une dépression classique : tristesse, pertes d'intérêt et de motivation, repli sur soi, ralentissement psychique et moteur, modifications de comportement. 

Dépression post-partum

Si de nombreuses mamans peuvent connaître un baby blues après l'accouchement, il ne faut pas le confondre avec la dépression post-partum. Dans le cas d'un baby blues, les jeunes maman sont tristes, ont des crises de larmes brusques, elles sont irritables, insomniaques, anxieuses, ces symptômes apparaissent entre un et trois jours après la naissance mais disparaissent généralement spontanément au bout de deux semaines.

Dans le cas d'une dépression post-partum, les symptômes sont une tristesse profonde et durable, un désintérêt quasi total pour les activités du quotidien, des insomnies, de l'irritabilité et de l'anxiété, une fatigue permanente ainsi que des troubles de l'interaction entre la mère et l'enfant. 

Dépression saisonnière

Cet épisode dépressif survient généralement à l'automne ou au début de l'hiver et s'installe jusqu'au printemps. Elle est provoquée par une baisse de la lumière naturelle. Les symptômes sont ceux d'un épisode dépressif : tristesse permanente, perte d'intérêt pour les activités de tous les jours, la boulimie sucrée, l'hypersomnie, la somnolence et une fatigue intense dès le réveil. A ces principaux changements, peut également s'associer une baisse de libido, une prise de poids, une irritabilité et une dévalorisation de soi. 

Quels sont les signes d'une dépression ?

- Une humeur triste exprimée presque tous les jours, souvent plus prononcée le matin que le soir, aboutissant parfois à des crises de larmes sans motivation ; une perte d'intérêts pour les activités habituelles,

- Une diminution générale de la libido,

- Une dévalorisation de soi,

- Une culpabilisation vis-à-vis de l'entourage,

- Le doute systématique et exagéré sur la valeur de ses actes ou de ses idées,

- Des pensées récurrentes de mort et idée suicidaire,

- Un ralentissement psychomoteur avec des difficultés de concentration, des baisses de vigilance, des trous de mémoire, des difficultés à suivre ou à participer à une conversation.

- Le trouble du sommeil se manifestant par une insomnie (difficulté d'endormissement, réveil nocturne) ou une hypersomnie (envie fréquente de dormir, volonté consciente ou inconsciente de trouver refuge dans le sommeil) ; la sensation de fatigue dès le matin.

Dépression chez les hommes :

La dépression peut s’accompagner de symptômes physiques, notamment des maux de tête ou de dos, des problèmes de sommeil ou des problèmes digestifs. Les hommes peuvent aussi souffrir de problèmes sexuels, comme des troubles de l'érection ou une baisse significative de libido.La dépression diminue bien sûr la qualité de vie, mais elle peut aussi mettre en péril les relations familiales et amoureuses, mener à une perte d’emploi ou à l’isolement social. La dépression est aussi l’un des facteurs de risque les plus importants de suicide chez l’homme.

Dépression chez les femmes :

Les femmes souffrent deux fois plus de dépression que les hommes. Et pour cause, les périodes de modifications hormonales comme la puberté, le cycle menstruel, la grossesse (baby blues), et surtout la ménopause, agissent sur l'humeur. Dans ce dernier exemple, la ménopause, correspond en effet à une étape existentielle majeure, pendant laquelle la femme doit accepter l'idée qu'elle n'aura plus d'enfant. Cela peut causer de profonds bouleversements psychologiques.

Dépression chez l'enfant

La dépression de l'enfant est généralement plus "bruyante" qu'à l'âge adulte et s'associe à des troubles du comportement. Difficultés scolaires, phases d'agitation et de replis, irritabilité, crises de colère, isolement.

Dépression chez l'adolescent

L'adolescence est une période de transition, marquée par le sentiment d'échec, de regret et de désillusion. L'adolescent doit en effet renoncer à ses rêves d'enfant et se confronter à la réalité de l'âge adulte. C'est pourquoi des états dépressifs de sévérité variable y sont fréquents. Mais le trouble dépressif de l'adolescent peut passer totalement inaperçu notamment lorsqu'il revêt d'autres formes que celles rencontrées chez l'adulte (dévalorisation, pessimisme...). Il se manifeste alors autrement : conflit avec l'autorité (scolaire, parentale), conduites à risque (abus de drogues, alcool, fugues), affections psychosomatiques, troubles de la sexualité, etc. Tous ces états peuvent ainsi masquer une dépression sous-jacente mais réelle.

Dépression de la personne âgée

Les modifications du comportement tels que l'irritabilité, l'anxiété, les plaintes sont généralement liés à l'âge, et se replier sur soi-même, se sentir triste et se plaindre peut en effet paraître normal à cet âge. Pourtant ces symptômes ne sont pas à prendre à la légère car la dépression peut exister et avoir un impact important sur la vie et le quotidien de ces personnes.

La perte du conjoint, la solitude, la perte des repères, l'ennui, la maladie, la sensation d'être inutile, d'être oublié, sont autant de causes évidentes qui peuvent engendrer une dépression chez une personne agée.

Comment sortir de la dépression avec l'hypnothérapie ?

L'hypnothérapie intervient sur le psychisme grâce à la parole et l'hypnose. L'état de conscience modifié permet d'accèder aux ressources inconscientes, de favoriser les changements de pensées négatives et limitantes, de revenir à la sources du problème, de travailler les deuils, traumatismes et chocs émotionnels profondément ancrés et parfois même oubliés. Les situations négatives de notre vie, si elles ne sont pas traitées rapidement, sont archivées, formant ainsi des couches successives et des ressentis plus ou moins intenses.

Travailler sur soi permet généralement d'identifier les causes de la dépression et d'avancer vers le mieux-être. L'hypnothérapie apporte une écoute bienveillante, favorise l'échange permettant de mettre des mots sur les maux, comme la douleur psychique, la douleur émotionnelle et permet de lutter contre les pensées négatives, limitantes et auto-dévalorisantes. L'hypnothérapie va favoriser un travail efficace sur les causes profondes d'un mal-être et nous aider à les accepter. 

Les séances doivent être régulières, de l'ordre d'une séance tous les 20 jours, pendant plusieurs mois selon l'importance des symptômes.

Prévenir la dépression

De nombreuses solutions existent pour se sentir mieux.

Adopter un mode de vie sain : pratiquer un sport, une activité de relaxation (méditation, yoga…), respecter ses cycles de sommeil et manger de façon équilibrée peuvent être un premier rempart contre la dépression.

Avoir une vie sociale de qualité.

Consulter dès les premiers signes de tristesse. Prenez rendez vous avec un hypnothérapeute afin de désamorcer rapidement les effets néfastes de cet état. 

Aider un proche qui souffre de dépression

Souvenez vous qu'aider un proche à se sortir d'une dépression peut aussi être très difficile pour soi-même, voir destructeur, car les sentiments et l'affectif sont omniprésents. La difficulté de l'autre peut faire renaître chez soi une blessure jusqu'ici insoupçonnée ou refoulée. Vous êtes un soutien efficace et important au quotidien mais vous n'êtes pas thérapeute.

Alors si vous remarquez qu'un proche a changé, il est indispensable de lui faire admettre son état et de le motiver à consulter un spécialiste. Dans un premier temps son médecin généraliste, qui est généralement bien formé sur le problème de la dépression. Il est important de ne pas laisser la situation s'aggraver.

Au quotidien, voici quelques conseils :

Pas de culpabilité. Bien souvent les proches ne comprennent pas les raisons du mal-être, d'autant plus lorsqu'il n'y a pas de problème majeur. Sachez que la dépression a des causes multiples et complexes et que vous n'en êtes pas la cause.

Pas de reproches. Inutile de l'accabler davantage en lui faisant mille reproches et en essayant de le motiver trop brutalement avec des phrases comme "arrête de traîner au lit", "ne te laisse pas aller", "d'autres sont plus malheureux que toi"...

Soutien et écoute. Il est essentiel que vous restiez patient, même si il ou elle ressasse les mêmes idées et ne semble pas vous écouter. Il est important de vous montrer rassurant, en expliquant par exemple que la dépression se soigne et qu'il existe des solutions.

Affection et petits gestes. Même si votre proche ne semble pas réagir, il ou elle y sera forcément sensible. De votre côté, vos efforts peuvent parfois vous paraître inutiles. Il n'en est rien, au contraire. Ne vous découragez pas, votre soutien est une aide précieuse et indispensable. Il est important que vous ne vous laissiez pas envahir.

 

Vous êtes sur la bonne voie avec l'hypnose!

vous êtes sur la bonne voie avec l'hypnose

 

Dépression

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.