Dependance affective

Hypnose et dépendance affective

  • Le 26/05/2022

 

Qu'est ce que la dépendance affective ?

La dépendance affective se définit comme un besoin profond d'affection des autres et la négligeance de sa propre personne. Elle provoque une grande souffrance, l'incapacité de vivre par et pour soi-même. Les personnes qui en souffre ont peu de confiance en eux, et souffrent de ce manque dans tous les domaines de leur vie, notamment dans le domaine amoureux. Elles ont une forte tendance à s'effacer devant leur partenaire et cherchent constamment l'approbation de leur compagnon. Elles souffrent  d'une peur maladive d'être abandonnées.

Dépendance affective en amitié ou en amour :

Que ce soit en amitié ou en amour, la dépendance affective est un frein à des relations saines et donne généralement lieu à une jalousie maladive, car le dépendant est très possessif vis-à-vis des personnes auxquelles il tient. On retrouve donc souvent chez lui la notion d'exclusivité. Le dépendant se sentira constamment en compétition et potentiellement en danger. Il est impossible d'aboutir à une relation saine et stable dans ces conditions : le dépendant est un éternel insatisfait et psychologiquement éreinté. 

Symptômes :

- Peur de l'abandon,

- Jalousie excessive,

- Insatisfaction chronique,

- Incapacité à prendre des décisions seul,

- Manque d'estime de soi,

- Anxiété et dépression (surtout lors de rupture),

- comportements compulsifs,

- Colères.

La dépendance affective favorise les conduites addictives (alcool, drogues, jeu) pour fuir la souffrance. Dans le couple, elle est souvent à l'origine de conflits qui peuvent conduire à la rupture alors même qu'elle est redoutée par la personne.

Causes :

Les états pathologiques de dépendance affective touchent principalement les individus vulnérables et survient généralement chez les personnes hypersensibles, qui manquent de confiance en elles, ayant eu parfois des difficultés dans une précédente relation de couple ou dans leur milieu familiale et dans certains cas ont subi un manque d'affection pendant l'enfance ou ont vécu un choc émotionnel. 

Solutions : que faire pour en sortir ?

La première étape est de prendre conscience de cet état, car si on ne peut pas complètement changer sa personnalité, on peut en revanche y apporter des modifications grâce à un travail de développement personnel en hypnothérapie ou TCC. Le dépendant doit intégrer qu'il doit d'abord apprendre à s'aimer et avoir confiance en lui afin d'aimer l'autre et de lui faire confiance. La peur de la solitude doit être travaillée, ainsi que les liens du passé. Avec les TCC par quelques exercices simples d'exposition à des moments solitude ou d'éloignement de l'autre et en modifiant son système de pensées.

Avec l'hypnose en acceptant ses émotions et frustrations, en travaillant sur les liens d'attachements, la blessure d'abandon ainsi que sur les conséquences directs de cette dépendance, comme la colère, la jalousie, les addictions... 

Qui consulter ?

Lorsque vous rencontrez des signes de souffrance, d'anxiété et de dépression, il est judicieux dans un premier temps d'établir un avis médical (médecin traitant). Ensuite, pensez à entamer une thérapie (TTC) ou une hypnothérapie ou les deux.

Ces thérapies brèves s'avèrent particulièrement efficaces surtout lorsqu'elles sont combinées.

Les TTC "Thérapie cognitive et comportementale"

Indiquées pour traiter les troubles tels que l'anxiété et les comportements addictifs, les TCC sont recommandées aux personnes souffrant de dépendance affective. Les objectifs de cette thérapie sont de modifier les schémas de pensées, les croyances limitantes ou négatives, et de sortir du cercle vicieux. 

 

Schema de pensees

 

L'hypnothérapie

L'hypnothérapie est recommandée dans le traitement des troubles anxieux, de l'anxiété généralisée "TAG", ou des comportements addictifs, elle est tout aussi idéale pour travailler la dépendance affective, la blessure d'abandon et tous les symptômes qui y sont associés.

 

Champs application hypnose ericksonienne

 

Dépendance affective